dessein


dessein

dessein [ desɛ̃ ] n. m.
XVe; desseing « dessin » jusqu'au XVIIIe; de desseigner (→ dessiner), d'apr. l'it. disegnare
Littér. Idée que l'on forme d'exécuter qqch. but, détermination, intention, objet, projet, propos, résolution, visée, volonté, vue. Concevoir, réaliser, accomplir un dessein. Avoir des desseins secrets. Nourrir de noirs, de coupables desseins. Grands, vastes desseins. « les desseins de la Providence étant impénétrables » (Camus). arrêt, voie. Former le dessein de (et inf.).Avoir des desseins sur (qqn ou qqch.) :avoir des projets concernant (qqn ou qqch.). Spécialt Il a des desseins sur cette jeune fille (cf. Avoir des vues sur).
Loc. adv. À DESSEIN : intentionnellement, de propos délibéré. ⇒ délibérément, 2. exprès. Il l'a fait à dessein. C'est à dessein que je n'ai pas répondu. SANS DESSEIN : sans intention précise, par hasard. — Loc. prép. À DESSEIN DE (vx); DANS LE DESSEIN DE : dans l'intention de, en vue de. afin de, pour. « C'est peut-être à dessein de vous entretenir » (Racine).
⊗ HOM. Dessin.

dessein nom masculin (moyen français desseigner, projeter) Projet de faire quelque chose, intention, but que l'on se propose : Nourrir de noirs desseins.dessein (citations) nom masculin (moyen français desseigner, projeter) François, duc de La Rochefoucauld Paris 1613-Paris 1680 Quoique les hommes se flattent de leurs grandes actions, elles ne sont pas souvent les effets d'un grand dessein, mais des effets du hasard. Maximes Isidore Ducasse, dit le comte de Lautréamont Montevideo 1846-Paris 1870 On estime les grands desseins, lorsqu'on se sent capable des grands succès. Poésies, II Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755 Les desseins qui ont besoin de beaucoup de temps pour être exécutés ne réussissent presque jamais. Réflexions sur la monarchie universelle en Europe Luc de Clapiers, marquis de Vauvenargues Aix-en-Provence 1715-Paris 1747 On méprise les grands desseins lorsqu'on ne se sent pas capable des grands succès. Réflexions et Maximesdessein (expressions) nom masculin (moyen français desseigner, projeter) À dessein, de propos délibéré, intentionnellement, volontairement. ● dessein (homonymes) nom masculin (moyen français desseigner, projeter) dessin nom masculindessein (synonymes) nom masculin (moyen français desseigner, projeter) Projet de faire quelque chose, intention, but que l'on se propose
Synonymes :
- but
- résolution
- visée

dessein
n. m. Litt. Intention, projet. Avoir le dessein de voyager.
|| Loc. adv. à dessein: exprès, intentionnellement. Je l'ai fait à dessein.
|| Loc. Prép. à dessein de: avec l'intention de. Il est allé chez lui à dessein de le tuer.

⇒DESSEIN, subst. masc.
A.— Au sing.
1. Conception par l'esprit d'un but à atteindre, d'une fin à réaliser. Synon. détermination, intention, projet. Tout effet qui porte le caractère d'un dessein suppose un dessein dans sa cause, c'est-à-dire dans une cause intelligente (COUSIN, Hist. philos. mod., t. 2, 1847, p. 75). « L'ordre vital » (...) témoigne-t-il d'un dessein, d'un plan, d'une intention? (J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 176).
Grand dessein. Projet, visée qui, en raison de leur importance, sont de nature à entraîner des conséquences remarquables dans un secteur de l'activité humaine. On pourrait, en se promenant sous ces arbres, mûrir un grand dessein ou se consoler d'une grande douleur (GREEN, Journal, 1935-39, p. 151). Je discerne que tel est le grand dessein du pape Pie XII (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 234).
SYNT. Dessein arrêté, caché, précis, prémédité; accomplir, annoncer, concevoir, exécuter, réaliser un dessein; beau, généreux, noir, vaste, dessein.
2. Dessein de + compl.
a) [Le compl. désigne l'être, la pers. qui conçoit le dessein] Elle était prête, si tel était le dessein de Dieu, à l'aimer comme un fils (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 656).
b) [Le compl. désigne l'être, la chose régis par l'arrêt d'une volonté supérieure à laquelle ils se trouvent soumis] Jeté par un dessein de sa vie inquiète et chercheuse dans les chemins de la Norwège (BALZAC, Séraphita, 1835, p. 261).
c) [Le compl. désigne le but, la fin visés par l'esprit]
[Le compl. est un subst.] Le dessein d'un crime, d'une grande entreprise. Nous formons le dessein de croissances péniblement harmonisées (PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 19).
[Le compl. est un verbe à l'inf.] Le dessein était formé de donner Bajazet sur la fin de la dure saison (VALÉRY, Pièces sur art, 1931, p. 38). Vagues réminiscences où je n'ai ni le loisir ni le morbide dessein de me complaire (ARNOUX, Roy. ombres, 1954, p. 28).
3. Locutions
a) Loc. adv.
À dessein. Intentionnellement, de propos délibéré. Arrangé, choisi, omis à dessein. Synon. avec préméditation, exprès. Un petit ton méprisant et dédaigneux qu'elle prit à dessein (BALZAC, Modeste Mignon, 1844, p. 213). L'impression qui se dégageait de cette prose comme à dessein bourbeuse (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 146).
Sans dessein. Sans intention arrêtée, sans but défini. Agir sans dessein. Il ne va pas là sans dessein (Ac. 1798-1932).
Emploi subst. ou adj., vx ou région. (Canada). Le plus sans dessein, le plus ignorant du village (F. LECLERC, Le Fou de l'Île, Montréal, éd. Fides, 1962, 2e éd., p. 146).
b) Loc. conj., vx. À dessein que + verbe au subj. Ce qu'il en dit, c'est à dessein que vous en fassiez votre profit (Ac. 1798-1878).
c) Loc. prép. À dessein de, dans le dessein de + verbe à l'inf. Dans l'intention de. Dans le dessein de nuire, de satisfaire. Les derniers croisés, embarqués dans le dessein de reprendre Jérusalem (CHATEAUBR., Ét. ou Discours hist., t. 3, 1831, p. 305). Elle le faisait à dessein de lui tarabuster beaucoup l'esprit (SAND, Pte Fad., 1849, p. 314). Je suis venu ici ce matin dans le dessein de vous servir tous (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1147). Sans dessein de + verbe à l'inf. Sans intention de. Recueils d'histoires de maladies, sans dessein d'établir aucune théorie particulière (CABANIS, Rapp. phys. mor., t. 2, 1808, p. 177).
d) Loc. verbales, vx ou littér. Avoir dessein de. Projeter délibérement d'accomplir, de réaliser une chose. Avoir dessein d'écrire. J'ai dessein de rapporter les rencontres singulières de ma vie (FRANCE, Rôtisserie, 1893, p. 1). Elle n'a pas eu dessein de tromper son mari (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1939, p. 31). Il y a du dessein. Il y a une détermination, une intention délibérée. Il y a du dessein à cela; il y a là du dessein (Ac. 1798-1878). Échapper aux séductions d'un négligé galant, dans lequel il me semblait qu'il y avait du dessein (VIDOCQ, Mém., t. 3, 1828-29, p. 335). Dans la pensée des trois amis, il y eut du dessein, et même un certain calcul (MORAND, Fin de siècle, 1957, p. 18).
B.— Au plur.
1. [Le plur. marque la multiplicité des éléments qu'implique la formation du projet ou celle des cas auxquels doivent s'appliquer les projets] Combinaisons conçues par l'esprit en vue de parvenir à l'accomplissement, à la réalisation de quelque chose. Se figuraient-ils que leurs grands desseins politiques deviendraient compatibles avec l'inertie et l'instabilité de la démocratie (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p. CXII). Qui peut connaître l'esprit du roi? Qui peut pénétrer les desseins de ce souverain qui tient sa cour sur la mer inconsistante? (CLAUDEL, Soulier, 1929, 4e journée, 2, p. 863). V. aussi décision ex. 1.
2. [Le plur. offre un caractère rhétorique, poétique ou traduit simplement le collectif] Intentions, projets formés en esprit. Écoutez-moi, la circonstance est grave, Et j'ai de hauts desseins sur vous, Charles-Gustave (DUMAS père, Christine, 1830, II, 3, p. 227). Souffrir cent morts s'il plaît à vos desseins (VERLAINE, Œuvres compl., t. 2, Amour, 1888, p. 8) :
Elle s'interrogeait sur son mari, cherchait à le percer, à connaître ses desseins secrets. Elle eût voulu tenter un rapprochement timide. Être mêlée un peu à ses soucis, à sa vie quotidienne, lui eût été une grande joie. Elle l'interrogeait maladroitement, cherchait à prendre sa part de ses préoccupations, se risquait...
VAN DER MEERSCH, Invasion 14, 1935, p. 483.
Avoir des desseins sur qqn. Avoir, former des projets concernant une personne. Synon. usuel avoir des vues sur. J'ai des desseins sur vous. Je veux faire de vous une honnête femme (MÉRIMÉE, A. Guillot, 1847, p. 103).
SYNT. Desseins de Dieu, de la Providence; desseins ambitieux, éternels, impénétrables, mystérieux; cacher ses desseins; contrarier, favoriser, ignorer, pénétrer, seconder, servir les desseins de qqn.
Rem. 1. Alors que dessein implique la détermination d'un but, d'une fin, plan ou projet impliquent l'intention et la combinaison réfléchie des moyens propres à l'exécution du dessein. Dans l'usage cour. toutefois, dessein et projet sont fréquemment synon., avec cette différence que dessein fonctionne à un niveau de langue plus élevé que le second. 2. Sur les recoupements sém. avec dessin, v. ce mot.
Prononc. et Orth. :[]. On rencontre également [] ds LAND. 1834, LITTRÉ et à titre de var. ds WARN. 1968 et DUB. (qui note cette prononc. en 1er lieu); cf. des-. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Homon. dessin. DUPRÉ 1972, p. 672 rappelle : ,,dessein et dessin étaient des variantes orthographiques d'un même mot [et que] la spécialisation définitive des 2 mots date du 18e siècle``. Étymol. et Hist. [XVe s. desseing « projet » (Chron. des chanoines de Neufchâtel ds DG); l'attest. de ca 1265 donnée par QUEM. Fichier est extraite d'une copie du XVIIIe s. au « style rajeuni »]; 1548 desain « projet » (MARGUERITE DE NAVARRE, Comédie jouée au Mont-de-Marsan, p. 17 ds IGLF); 1552 desseing (RONSARD, Amours, p. 116, ibid.). Déverbal de des(s)(e)igner, anc. forme de dessiner, qui eut aussi au XVIe s. le sens de « projeter » (v. HUG.) d'apr. son étymon l'ital. disegnare qui a ce sens dep. le XVe s. (Bisticci ds BATT.). Fréq. abs. littér. :2 675. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 5 970, b) 2 294; XXe s. : a) 2 876, b) 3 322. Bbg. GOUG. Mots t. 3 1975, p. 200. — HOPE 1971, p. 36. — QUEM. 2e s. t. 4 1972. — STRAKA (G.). En relisant Menaud, maître-draveur. In :[Mél. Imbs (P.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1973, t. 11, p. 282.

dessein [desɛ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1265; de desseigner (→ Dessiner), d'après l'ital. disegno; employé pour « dessin » jusqu'au XVIIIe. → Dessin, cit. 9, La Bruyère.
1 Littér. (ou style soutenu). Idée que l'on forme d'exécuter qqch.; mode déterminé suivant lequel on se propose de la réaliser. But, conseil (I., 3., vx), désir, détermination, disposition, idée, intention, objet, pensée, prétention, propos, proposition, résolution, visée, volonté, vue; entreprise, plan, programme, projet. || Avoir des desseins secrets. || Concevoir, élaborer, former, nourrir un dessein, le dessein de qqch., de faire qqch. || Réaliser un dessein point par point. || Le dessein de qqn. || Exécuter, accomplir, mener à bien son dessein, ses desseins. || Il a de la constance dans ses desseins. || Affermir qqn dans ses desseins. || Changer de dessein. || Cacher ses desseins. → Cacher son jeu. || Cela sert mes desseins. || Il est l'instrument des desseins de son chef. || Arrêter, contrecarrer, prévenir, renverser, ruiner, traverser les desseins d'un ennemi. || Découvrir, pénétrer, percer à jour les desseins les plus secrets.Grand dessein : projet important, susceptible d'entraîner des conséquences importantes dans un secteur de l'activité humaine (surtout au plur.). || Desseins diaboliques, machiavéliques. Machination. || Fomenter, méditer, préparer de noirs desseins. || Coupables desseins. || Dessein de commettre un crime. Préméditation.
1 Il doit y avoir une certaine proportion entre les actions et les desseins, si on en veut tirer tous les effets qu'elles peuvent produire.
La Rochefoucauld, Maximes, 161.
2 Qui peut de vos desseins révéler le mystère,
Sinon quelques amis engagés à se taire ?
Racine, Bajazet, IV, 7.
3 Je suis venu à bout, Dieu merci, de mon dessein (…)
Voltaire, Lettres, 42.
4 (…) les plus machiavéliques desseins se briseront vite contre la volonté pacifique des peuples !
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 33.
5 J'ai formé le dessein de vous proposer quelques remarques sur l'usage de la langue française. C'est un objet presque sans limite.
G. Duhamel, Disc. aux nuages, p. 14.
Dans ce dessein, dans le dessein de…
6 Dans ce dessein, vous-même, il faut me soutenir (…)
Racine, Mithridate, II, 6.
7 (…) il en propose le problème (de la cycloïde) à toute l'Europe, dans le dessein qu'on ne peut nier, d'humilier tout le monde.
André Suarès, Trois hommes, « Pascal », III, p. 56.
Les desseins de Dieu, de la Providence. Arrêt, voie, vue; prédestination.
8 Souvent, dans ses desseins, Dieu suit d'étranges voies,
Lui qui livre Satan aux infernales joies,
Et Marie aux saintes douleurs.
Hugo, Odes et ballades, Odes, I, II, III.
9 (…) il fallait toujours espérer, les desseins de la Providence étant impénétrables.
Camus, la Peste, p. 165.
Dessein sur… Intention quant à l'avenir de qqn ou de qqch. || Les desseins de Dieu sur ses créatures.
10 Il faut que vous soyez instruit, même avant tous,
Des grands desseins de Dieu sur son peuple et sur vous.
Racine, Athalie, IV, 2.
Avoir dessein de : projeter de réaliser (une chose). || Avoir dessein d'écrire un roman.
Avoir des desseins sur (qqn ou qqch.) : voir des projets concernant qqn ou qqch. Spécialt. || Il a des desseins sur cette jeune fille. Vue.
11 Les Grecs ont craint que nous n'eussions des desseins sur leur liberté.
Fénelon, Télémaque, X.
12 (…) avant qu'elle eût aucun dessein sur le cœur du roi.
Voltaire, le Siècle de Louis XIV, XXV.
13 Ne poursuivrait-il pas quelque dessein ? Un dessein ? Quel dessein ? (…) Que Drot eût un dessein sur moi, n'était-ce pas étrange ?
H. Bosco, Un rameau de la nuit, p. 166.
Spécialt (vx). || Dessein contre… Cabale, complot, intrigue.
14 Peut-elle contre vous former quelques desseins ?
Racine, Phèdre, I, 1.
2 Absolt. Intention arrêtée, but délibéré, déterminé. || Ce n'est pas le hasard, mais un dessein qui a présidé au déroulement de l'affaire.
15 Plus ces historiens font voir de desseins dans les conquêtes de Rome, plus ils y montrent d'injustice.
Bossuet, Disc. sur l'hist. universelle, III, 6.
16 Rien, en vérité, dans l'examen objectif de la nature, ne nous oblige à croire qu'une volonté, une intention, un dessein aient présidé à la confection des machines vivantes.
J. Rostand, l'Homme, VIII, p. 126.
17 Personne n'est plus dépourvu de desseins, d'arrière-pensées (…) que moi.
Colette, la Naissance du jour, p. 177.
Loc. (vx). Il y a (avait, etc.) du dessein : la chose est (était) préméditée.
Sans dessein : sans intention, par hasard; au hasard (cf. aussi Sans songer à mal; sans le faire exprès; à l'aventure).
18 J'écrirai ici mes pensées sans ordre, et non pas peut-être dans une confusion sans dessein : c'est le véritable ordre, et qui marquera toujours mon objet par le désordre même.
Pascal, Pensées, VI, 373.
Loc. adv. À dessein : avec intention; de propos délibéré. Exprès. || Il l'a fait à dessein.
19 J'ai longtemps (…) tenu ma plaie à l'état vif et presque à dessein.
Sainte-Beuve, Correspondance, 21 août 1833
(cf. Cicatriser, cit. 3).
Loc. prép. À dessein de… : dans l'intention de, en vue de…
20 C'est peut-être à dessein de vous entretenir (…)
Racine, Britannicus, IV, 1.
Loc. conj. Vx. À dessein que…, suivi du subjonctif :
21 Tu mangeras mon fils ? L'ai-je fait à dessein
Qu'il assouvisse un jour ta faim ?
La Fontaine, Fables, IV, 16.
REM. Littré recommandait la loc. à ce dessein pour remplacer la loc. dans ce but, qu'il jugeait mauvaise. L'usage ne l'a pas suivi ( But, supra cit. 16).
CONTR. Exécution, réalisation.
HOM. Dessin.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dessein — DESSEIN. s. m. Resolution de faire quelque chose, intention, projet, pretention. Beau dessein. grand dessein. dessein illustre, genereux, noble, extraordinaire, meschant, pernicieux, bizarre &c. faire un dessein. former un dessein. avoir dessein …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Dessein — (fr., spr. Dessäng), Vorsatz, Absicht, Entwurf; à desseln, mit Absicht …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Dessein — (frz., spr. ßäng), Vorhaben, Plan …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Dessein — (frz. Dessäng), Absicht, Plan …   Herders Conversations-Lexikon

  • dessein — (dè sin ; l n se lie dans le parler soutenu : un dè sin n habile ; au pluriel, l s se lie : des dè sin z habiles) s. m. 1°   Mode déterminé d après lequel on conçoit quelque chose, plan. Le dessein de ce poëme est très heureux. •   Quiconque… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DESSEIN — s. m. Intention de faire quelque chose, vue, projet, résolution. Beau dessein. Grand dessein. Dessein généreux, noble, extraordinaire. Mauvais dessein. Dessein pernicieux, bizarre, horrible, etc. Prendre un dessein. Le dessein en est pris.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • dessein — I. DESSEIN. s. m. Intention de faire quelque chose, projet, résolution. Beau dessein. Grand dessein. Dessein généreux, noble, extraordinaire, méchant, pernicieux, bizarre, etc. Faire un dessein. Former un dessein. Avoir dessein. Faire dessein de… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • DESSEIN — n. m. Intention d’exécuter quelque chose. Concevoir un dessein. Former un dessein. Faire dessein de. Avoir des desseins. Avoir dessein de voyager. Changer de dessein. Cacher son dessein. Exécuter son dessein. Accomplir ses desseins. Il le fit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Dessein — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Dessein », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Avoir un dessein signifie avoir la volonté de… …   Wikipédia en Français

  • Dessein —          CHURCHILL (Winston)     Bio express : Homme politique britannique (1874 1965)     «Je n ai rien à offrir que du sang, du labeur, des larmes et de la sueur.»     Source : Sang, Sueur et Larmes     Mot(s) clé(s) : Dessein          HUXLEY… …   Dictionnaire des citations politiques